Stoppons l’expansion d’Amazon !

A l’heure où le re-confinement contraint les commerces non-alimentaires à fermer leurs portes, les grandes plateformes de e-commerce comme Amazon menacent plus que jamais les commerces de proximité. A l'occasion du Black Friday, nous lançons une grande mobilisation !

Photo : Bastien Doudaine

Amazon s’implante massivement en France à la faveur de la crise sanitaire

Amazon prévoit d’ouvrir 20 nouveaux projets d’entrepôts Amazon en France d’ici à l’année prochaine. S’ils voyaient le jour, on compterait 100 000 destructions d’emplois sur notre territoire. En effet, les dernières études réalisées aux Etats-Unis, où Amazon est déjà très implanté, montrent qu’1 emploi créé chez Amazon est responsable de la destruction de 4,5 emplois dans le commerce traditionnel.

A l’heure où les commerçant·es de proximité n’ont jamais été autant menacé·es par la concurrence d’Amazon, ces nouveaux entrepôts les achèveront et participeront à des faillites en cascade.

Evasion fiscale et impacts climatiques

Ces entrepôts distribueront près de 2 milliards de produits importés supplémentaires en France alors que ces produits sont déjà responsables de plus de 10% de notre empreinte carbone et font partie des premiers secteurs d’émissions importées. La multinationale paie proportionnellement beaucoup moins d’impôts que les commerçants et fraude la TVA. Son développement signifie donc une perte de recettes fiscales pour l’Etat, alors que la crise sanitaire a montré à quel point nous avons besoin de financer des services publics de qualité.

Le gouvernement et Macron complices

Malgré ces impacts, depuis 6 ans, Emmanuel Macron est l’un des principaux artisans de l’expansion d’Amazon en France, en tant que ministre de l’Economie puis comme Président. Dans les jours et semaines qui suivront le Black Friday, les discussions sur la loi “Convention Citoyenne pour le Climat” vont débuter à l’Assemblée Nationale et ce jusqu’en février. *

Emmanuel Macron est une nouvelle fois à la manœuvre. Il a fait en sorte que le moratoire visant à stopper les zones commerciales proposé par les membres de la Convention citoyenne pour le climat n’intègre par les entrepôts de e-commerce, notamment ceux d’Amazon et malgré la volonté des citoyen·nes. Les ministères de l’économie et de la Transition écologique et solidaire sont ralliés à ses volontés, tout comme les député·es de la majorité. Ils font bloc contre le moratoire.

Mobilisons-nous !

Le 26 et 27 novembre, la veille et le jour du Black Friday, nous allons envoyer un message clair à Emmanuel Macron : “Stoppez l’expansion d’Amazon avant qu’il ne soit trop tard”. En cette période de confinement, nous vous proposons d’interpeller massivement Emmanuel Macron et sa majorité sur les réseaux sociaux et par e-mail les 10, 20 et 27 novembre prochains.

Il pourrait bientôt être trop tard

Ce sera, pourtant, le dernier temps législatif que nous aurons pour réussir à stopper tous les projets Amazon en cours et à venir d’ici la fin du mandat. Ensuite l’occasion ne se représentera pas au niveau national et, sans luttes locales victorieuses, les projets en cours seront construits. Amazon aura réussi à conquérir la France. 

Nous devons donc nous emparer du Black Friday pour empêcher la multinationale de doubler son activité en France, et d’asseoir son monopole. Pour cela, dénonçons la responsabilité d’Emmanuel Macron et de sa majorité dans le désastre social et environnemental à venir ! 

Partagez sur les réseaux sociaux :
Facebooktwitter
Posted in Action, Action ANV, Non classé.