Photo : Basile Mesré-Barjon
Photo : Basile Mesré-Barjon

S’inspirer, mutualiser, mobiliser : 24e WE de Coordination du mouvement

En ce premier week-end de juin, les mouvements Alternatiba et ANV-COP21 se sont rassemblés pour leur 24e week-end de coordination à Marseille. Alors qu’un deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron vient de commencer, les citoyen·nes construisent avec détermination les prochains temps forts du mouvement climat !

C’est dans un contexte de vague de chaleur très supérieure aux normales de saison que s’est déroulé ce 24e week-end de coordination des mouvements Alternatiba et ANV-COP21. Pour décider des orientations stratégiques et préparer les mobilisations à venir, 120 représentant·es des groupes locaux ont rejoint la ville depuis 26 territoires de tout l’Hexagone (Amiens, Annonay, Besançon, La Ciotat, Clermont-Ferrand, Grenoble, Sud Limousin, Lille, Marseille, Martigues, Montpellier, Nantes, Nice, Paris, Pays Basque, Pays d’Aix, Reims, Rennes, Rhône, Rouen, Sète, Strasbourg, Toulouse, Tours, Valence, Villefranche-sur-Saône).

Célébrer les victoires ensemble

La rencontre des groupes locaux d’Alternatiba et ANV-COP21 a été l’occasion de célébrer les victoires et avancées du mouvement climat des derniers mois : notamment, le blocage de l’assemblée générale de Total du 25 mai, où 250 activistes d’ANV-COP21, Alternatiba Paris, des Amis de la Terre et Greenpeace ont réussi à empêcher les actionnaires du groupe de se réunir à la salle Pleyel à Paris. Les groupes locaux ont présenté leurs projets et avancées, comme la mobilisation de dizaines de milliers de citoyen·nes pour des marches climat, la création de nouvelles Alternatibases (par exemple à Grenoble), l’accueil et l’intégration de centaines de personnes dans les derniers mois, l’interruption d’un chantier d’entrepôt Amazon près de Rouen, la création d’un livre… et bien d’autres encore !

S’organiser plus efficacement encore

Soucieuse de rendre le fonctionnement interne encore plus efficace et inclusif, la Coordination d’Alternatiba et ANV-COP21 a décidé de lancer un processus participatif pour élaborer collectivement une feuille de route pour les prochaines années. Elle a également décidé de lancer une réflexion sur les moyens pour favoriser l’interconnaissance et stimuler encore la coopération entre les groupes des différents territoires.

La Coordination a avancé dans l’élaboration d’une procédure de rappel au cadre, pouvant aller jusqu’à l’exclusion, pour garantir le respect du cadre de militantisme au sein du mouvement décidé collectivement. Les débats et les témoignages de groupes locaux ont souligné la nécessité d’une telle démarche. Lors du rapport financier de la commission Finances, la Coordination a retenu l’importance de développer encore l’autofinancement et notamment à travers les dons de citoyen·nes.

Préparer les prochains temps fort

En fin de week-end, les militant·es du mouvement ont réalisé un exercice intéressant de démocratie interne visant à prioriser les chantiers pour les prochains mois : mobilisation de rentrée, structuration interne avec une feuille de route stratégique et la réactivité permettant de rebondir sur l’actualité et aux mobilisations sociales émergentes arrivant alors en tête. 

Pour l’été, les groupes Alternatiba et ANV-COP21 préparent déjà au moins neuf Camps climat, permettant de former des milliers de personnes aux outils de la mobilisation climat.

Créer des liens et s’inspirer

La Coordination de Marseille a également permis aux militant·es de se former : à la stratégie d’Alternatiba et ANV-COP21 pour relever le défi climatique, comme à l’affichage de rue comme outil de mobilisation massive.

C’était aussi l’occasion pour les militant·s de se retrouver, d’échanger et partager leurs expériences et de passer du temps ensemble puisqu’à l’issue du weekend, les militant·es ont pu profiter d’une demi-journée sur l’île du Frioul.

Un grand merci au groupe Alternatiba/ANV-COP21 de Marseille pour son accueil chaleureux !

Articles similaires

Pas d'articles de ce style.
  • 10 juin 2022