Visuel dessin fond orange avec un entrepôt Amazon soulevé par des citoyen·nes. Texte : "Ensemble, bloquons l'installation de nouveaux entrepôts Amzon. Le moratoire, dernier rempart contre Amazon."

Expansion d’Amazon en France : les opposant·es se mobilisent dans toute la France samedi 30 janvier

Alors que le Gouvernement a décidé d’exclure les entrepôts de e-commerce du moratoire sur les zones commerciales dans le Projet de Loi “Convention citoyenne pour le Climat”, les citoyens opposés aux projets d’entrepôts Amazon se mobilisent samedi 30 janvier dans le Gard, à Nantes, à Quimper, à Rouen, à Metz, en Alsace et à Senlis. Ils réclament l’abandon de projets allant à l’encontre des objectifs climatiques de la France, détruisant massivement des emplois et appauvrissant les finances publiques. 

Après plus d’un an de bataille locale, les collectifs de citoyens se mobilisent de nouveau contre les projets d’entrepôts Amazon Samedi 30 janvier à Fournès (Pont du Gard), Ensisheim (Alsace), Montbert (Nantes), Rouen, Quimper, Metz et Senlis (1). Les oppositions citoyennes aux projets Amazon sont inédites par leur ampleur et leur diversité. La manifestation du 28 novembre contre le projet de Montbert a réuni 3000 personnes: habitants de Montbert, syndicalistes, zadistes, écologistes, petits commerçants... Cette nouvelle journée de mobilisation promet de s’inscrire dans cette veine. 

A Fournès dans le Gard, l’organisation d’une grande chaîne humaine devrait réunir plus d’un millier de personnes à l’appel d’ANV-COP 21, d’ATTAC, des Amis de la Terre mais également de Francis Palombi, Président de la Confédération des Commerçants de France et de la Confédération Paysanne. 

A Quimper, le maire de Grenoble, Eric Piolle fera le déplacement pour soutenir les opposants à l’agence de livraison Amazon que la maire PS de Quimper Isabelle Assih vient de valider.

Le rassemblement devant l’agence de Carquefou (agglomération Nantaise) réunira les syndicats CGT et SUD, les habitants de Montbert, le collectif citoyen GIGNV, Attac, les zadistes de Notre-Dame-des-Landes, Extinction Rebellion... Les citoyens veulent maintenir la pression sur Amazon et sur Johann Boblin, maire Les Républicains, qui s’apprête à autoriser le gigantesque projet de Montbert. 

Alma Dufour, chargée de campagne aux Amis de la Terre explique les raisons de cette union : “ Les importations de centaines de millions de produits, le transport par avion et poids lourds et l’artificialisation font des entrepôts Amazon des projets dévastateurs pour le climat. En détruisant 2 fois plus d’emplois qu’ils n’en créent dans les commerces (2), en dégradant fortement les conditions de travail (3), et en fraudant toute forme d’impôt, y compris la TVA (4), les entrepôts Amazon aggravent considérablement la crise économique et sociale”. 

Léa Vavasseur, porte parole d’ANV-COP21 conclut : “ Au-delà des élus locaux, c’est au Gouvernement que ces mobilisations s'adressent. En excluant les entrepôts de e-commerce du moratoire sur les zones commerciales, le Gouvernement est en train de paver volontairement la voie à la prise de contrôle d’Amazon en France. Nous resterons mobilisés pour faire échec à ces projets localement et lors du passage de la loi Convention Citoyenne pour le Climat au Parlement”.

------------------------------------------------------
(1) Le centre de tri de Senlis et l’entrepôt de Metz sont déjà construits.
(2) Ano Kuhanathan et Florence Mouradian, E-commerce et emploi : bilan et perspectives dans le commerce non alimentaire et les services en Europe, Kavala Capital, décembre 2020
(3) Étude du cabinet Progexa pour les syndicats d’Amazon, parue le 22 janvier 2021
(4)Capital, Bercy constate une fraude massive à la TVA sur Amazon et Cdiscount, 19 décembre 2019; Attac, Amazon, Cdiscount, eBay, Wish… Fraude massive à la TVA sur les places de marché des acteurs du e-commerce, décembre 2020

Partagez sur les réseaux sociaux :
Facebooktwitter
Posted in Action, Action ANV.