COP25 : 100 portraits de Macron brandis tête en bas devant la Tour Eiffel

Paris, le 8 décembre - En pleine COP25 et à 100 jours des élections municipales, 100 portraits d’Emmanuel Macron réquisitionnés dans des mairies ont été brandis, la tête à l’envers, face à la Tour Eiffel pour dénoncer l'inaction du gouvernement en matière de climat et de justice sociale. Les militants d’Action Non-Violente COP21 ont lancé un appel à une semaine d'actions "Démasquons Macron", en amont du premier tour des municipales, pour révéler le vrai bilan du gouvernement LREM.

Photo : Chris Charousset

100 portraits, soit le nombre de jours restants avant les élections municipales françaises. 

A 10h ce matin, sur la place du Trocadéro à Paris, devant la Tour Eiffel, 100 personnes ont brandi des portraits d’Emmanuel Macron, tête à l’envers, pour dénoncer l’inaction du gouvernement face à la crise sociale et climatique et annoncer l’ouverture d’une séquence d’actions en vue des municipales. Ces 100 portraits font partie des 134 portraits réquisitionnés dans tout l’hexagone depuis le 21 février 2019 et  recherchés activement par la police [1]. 

« L’incapacité de la France à prendre ses responsabilités climatiques alors que se tient à Madrid la COP25 et le mouvement social en cours révèlent bien le bilan déplorable du gouvernement en matière de climat et de justice sociale. Ces 100 portraits représentent le nombre de jours restants avant les élections municipales françaises. Ils rappellent qu’Emmanuel Macron continue de se contenter de beaux discours sur l’écologie et le climat avec l’espoir de bluffer et de gagner l’électorat sensible à ces questions. Cet électorat est de plus en plus important et constitue la clef pour gagner les grandes villes qui sont l'objectif stratégique de LREM aux prochaines municipales. Nous ne laisserons pas faire ce hold-up électoral ! » a déclaré Pauline Boyer, d’ANV-COP21. 

Photo : Chris Charousset

Une semaine d’actions “Démasquons Macron” en amont des municipales et une nouvelle vague de réquisitions

ANV-COP21 annonce ainsi une semaine d’actions de désobéissance civile non-violente intitulée “Démasquons Macron”. Cette semaine d'action dont les détails sont encore tenus secrets se déroulera à Paris la semaine précédant le premier tour des élections municipales, afin de dresser le véritable bilan de la politique climatique et sociale du gouvernement.

Lancer cet appel devant la Tour Eiffel, symbole de la COP21, alors que se tient la COP25 à Madrid était particulièrement symbolique pour rappeler que la France, malgré les beaux discours qu’elle donne à l’international, est bien loin de respecter la trajectoire qui devrait être la sienne pour rester sous le seuil crucial de +1,5 °C de réchauffement global, comme le souligne le Haut Conseil pour le Climat [2].

La prise de parole durant l'action de ce matin a également permis de faire le lien avec le mouvement de grève déclenché ce 5 décembre pour dénoncer non seulement la réforme des retraites proposée par le gouvernement mais surtout sa politique systématique de casse sociale, déjà dénoncée fortement par les Gilets Jaunes. ANV-COP21 appelle à une nouvelle vague de réquisitions de portraits présidentiels en vue de la semaine “Démasquons Macron” [3]. 

[1] 64 militants d’ANV-COP21 sont poursuivis par la justice, et déjà 22 procès sont annoncés. A Lyon, le juge a relaxé les deux militants poursuivis, au nom de l’état de nécessité.

[2]  https://www.hautconseilclimat.fr/rapport-2019/

[3] Les revendications de la campagne sont à retrouver ici : https://decrochons-macron.fr/

Partagez sur les réseaux sociaux :
Facebooktwitter
Posted in Action, Décrochons Macron.