cygvii7wiaeim_o

Un « Fraudathon » à l’agence BNP de Saint-Nazaire pour dénoncer l’évasion fiscale !

Un « Fraudathon » à l’agence BNP Paribas de Saint-Nazaire aujourd’hui pour dénoncer l’évasion fiscale ! Et 3 heures d’occupation ! 14ème action des #FaucheursDeChaises avec GIGNV ANV Action non-violente COP21 Attac France (Officiel)

15194512_460816220755631_1135343780845904754_o

cygvii7wiaeim_o

Communiqué du GIGNV

Mercredi 30 novembre, 17 militant-e-s non violent-e-s sont venu-e-s occuper les locaux de l’agence BNP Paribas de Saint-Nazaire afin de dénoncer le rôle joué par les banques dans l’évasion fiscale et l’impunité des évadés fiscaux. Cette action s’inscrit dans un mouvement national d’occupation des banques lancée par le collectif des Faucheurs de chaises – officiel, afin que les milliards cachés dans les paradis fiscaux soient rapatriés en France et financent la transition sociale et écologique.
Il est 9 h du matin, 17 activistes du GIGNV, d’Attac France (Officiel), et d’ ANV Action non-violente COP21 viennent dans le calme occuper symboliquement l’agence BNP-Paribas de l’avenue Charles de Gaulle pour y organiser le « Fraudathon », le Téléthon des fraudeurs fiscaux. L’objectif affiché de cet événement un peu particulier est de rappeler que la fraude fiscale coûte plus 100 milliards d’euros par an à la France. Or cette somme pourrait servir à financer une transition sociale et écologique ambitieuse, créatrice d’emplois et permettant de répondre aux enjeux climatiques.
Dans une ambiance détendue, les militants-e-s ont enchaîné des animations et des prises de paroles permettant de mettre le doigt sur les conséquences économiques, sociales et environnementales de l’évasion fiscale. Les spectateur-rice-s avaient l’occasion de réduire symboliquement le montant de la fraude grâce à des jeux comme « Qui veut frauder des milliards ? » et le colin-milliard, où un inspecteur du fisc yeux bandés doit retrouver l’argent caché dans les paradis fiscaux.
Des appels fictifs de fraudeurs repentis ont rythmé l’émission improvisée par les activistes, qui ont également annoncé leurs cinq revendications pour lutter contre l’évasion fiscale.
Ironie de l’histoire, ou plutôt de la géographie, cette agence est située en face du centre des finances publiques nazairiennes ! Mais cela ne semble pas suffisamment proche pour permettre de lutter efficacement contre l’évasion fiscale…
L’action s’est terminée dans le calme, aucune dégradation ni aucun débordement n’ont été commis par ces militant-e-s non violent-e-s.
Les millitant-e-s ont également appelé les citoyens à continuer les occupations d’agences BNP-Paribas jusqu’aux journées de mobilisation nationale les 9 et 10 décembre. Et à se réunir en masse le 9 janvier à Dax pour le procès de Jon Palais, poursuivi pour fauchage de chaise lors de la campagne 2015. Le collectif avait procédé aux réquisitions de 196 chaises dans des banques de toute la France dans l’optique de la COP 21.
Mais pour les activistes, il est bien plus urgent et plus légitime de faire le procès de l’évasion fiscale : « Ce ne sont pas les Faucheurs de chaises qu’il faut juger, mais l’évasion fiscale en bande organisée », d’après Benjamin, militant du GIGNV.
Partagez sur les réseaux sociaux :
Facebooktwitter
Posted in Non classé.