photo_2017-02-15_08-11-02

CETA GAME OVER Des euro-députés piétinent des militants anti-CETA

Album photo

COMMUNIQUE

 

Ce mercredi 15 février, à 7h30, 150 militants européens de différents mouvements comme TTIP GAME OVER et ANV-COP21 se sont allongés devant le Parlement Européen pour porter la voix du peuple en ce jour de vote sur la ratification du CETA par les eurodéputés. Présents devant plusieurs accès routiers du bâtiment, les militants vêtus de combinaisons blanches ont formé des tapis de corps contraignant les eurodéputés à descendre de leur voiture pour rejoindre l’enceinte du bâtiment à pieds. Une mise en scène symbolique du piétinement de la démocratie au vu d’une intention de vote majoritairement favorable au CETA. Ils sont restés sur place jusqu’à l’ouverture de la plénière en chantant des messages en plusieurs langues pour défendre la démocratie, l’emploi, la solidarité, et la justice sociale et climatique. Plusieurs banderoles ont été déployées, dont une interpellant directement les députés :  » YES » TO CETA IS WALKING OVER PEOPLE !

Le collectif dénonce ce traité anti-démocratique,
qui a été négocié dans l’ombre et sans tenir compte des mobilisations de masse contre le TAFTA et le CETA ayant eu lieu en Europe et au Canada depuis plusieurs années. Par cette action déterminée et non-violente, le collectif interpelle les eurodéputés sur leur responsabilité à refuser un traité qui détruira des emplois, aggravera  le changement climatique et renforcera le pouvoir des multinationales. Camille, porte parole du collectif CETA GAME OVER a exprimé son indignation face à la potentielle ratification du CETA par le Parlement européen :  » Nous sommes face à des enjeux sociaux et climatiques inédits et devons faire preuve de bon sens. Face à un emballement climatique, une concentration de plus en plus grande du pouvoir et des richesses dans les mains de quelques uns, nous devons arrêter avec les traités de libre échange et revoir nos modes de coopération internationaux. Accélérer les échanges commerciaux et signer un chèque en blanc au multinationales est un grand danger pour nous toutes et tous. C’est une mise à mort de la démocratie !« 

Partagez sur les réseaux sociaux :
Facebooktwitter
Posted in Non classé.