IMG_9844

Le 11 avril, mettons BNP Paribas sur le banc des accusés !

Lundi 27 février – BNP Paribas poursuit une nouvelle fois un Faucheur de chaises en justice, Florent Compain, président des Amis de la Terre France. Le collectif annonce la reprise de ses actions en vue de son procès qui aura lieu le 11 avril à Bar-le-Duc. Il s’agira de mettre la banque sur le banc des accusés pour sa responsabilité en matière d’évasion fiscale, de financement des énergies fossiles et de violation des droits humains.

Alors que le premier procès d’un Faucheur de chaises, Jon Palais, a été une victoire majeure qui a légitimé la lutte contre l’évasion fiscale avec la relaxe totale de Jon Palais jugé le 9 janvier 2017 à Dax, BNP Paribas poursuit une nouvelle fois un militant. Florent Compain, président des Amis de la Terre, sera jugé le 11 avril à Bar-Le-Duc (Meuse) pour “vol en réunion”, suite à une action de réquisition de citoyenne menée le 6 novembre 2015 à Nancy. Il risque à son tour 5 ans de prison et 75 000 euros d’amende.

Les Faucheurs de chaises appellent à nouvelle vague de mobilisation non-violente pour mettre BNP Paribas sur le banc des accusés. A partir de ce 27 février et jusqu’au 11 avril, des actions viseront ainsi les agences de la banque partout en France, et notamment lors de la Semaine mondiale d’actions #StopParadisFiscaux qui se tiendra du 1er au 7 avril. Le 11 avril, une mobilisation aura lieu à la fois à Bar-le-Duc où se tiendra le procès, et à Paris devant le siège de BNP Paribas, au 16 boulevard des Italiens.

Cette nouvelle mobilisation vise à dénoncer l’impunité dans laquelle se trouve la banque malgré sa responsabilité avérée dans l’industrie de l’évasion fiscale, et ses lourds financements aux énergies fossiles responsables du changement climatique et trop souvent liés à des violations des droits des populations. L’impunité dont jouissent trop souvent les banques et les multinationales est une situation de plus en plus insupportable pour une majorité de la population. En pleine période électorale, les Faucheurs de chaises entendent le rappeler et montrer que si des centaines de milliards d’euros manquent aujourd’hui pour financer les urgences sociales et la transition écologique, c’est uniquement le résultat de décisions politiques.

IMG_98448_retouchee

Partagez sur les réseaux sociaux :
Facebooktwitter
Posted in Faucheurs de chaises.