Procès Orléans

Procès d’Orléans : les militants climat déclarés coupables, le gouvernement reste impuni

Orléans, le 13 septembre – Le cinquième procès des militants climat d’Action Non-Violente COP21 (ANV-COP21) pour décrochage de portraits présidentiels s’est tenu ce matin à Orléans. La juge a reconnu Samuel, Vincent et Franzeska coupables de “vol en réunion”, les condamnant à 200€ euros d’amende avec sursis. Une décision que déplore ANV-COP21 pour qui le seul coupable est le gouvernement, impuni malgré son inaction climatique. 

Procès Orléans

Deux jours après le procès de Paris, les militants climat sont de nouveau sur le banc des accusés. Sous une haie d’honneur réunissant une foule de citoyens, associations, syndicats et élus, les trois prévenus Samuel, Vincent et Franzeska, sont entrés dans le tribunal après les prises de parole de personnalités telles que Mathilde Panot, députée, et Charles Fournier, vice-président de la Région Centre-Val de Loire.

Comparaissant pour “vol en réunion” après avoir décroché le portrait d’Emmanuel Macron dans la mairie de Saint-Jean-de-la-Ruelle le 2 mars 2019, les militants climat ont été reconnus coupables et condamnés à 200€ d’amende avec sursis par personne, sans inscription au casier judiciaire. C’est le deuxième jugement rendu par la justice depuis le début des procès [1], les autres ayant été mis en délibéré. Franzeska Binde, quant à elle, devra comparaître une seconde fois au tribunal d’Orléans le 17 octobre à 13h30 pour refus de prélèvement ADN suite à la même action.

Procès Orléans

On déclare les militants climat coupables, mais de quel crime ? Celui d’avoir dénoncé, de façon non-violente, l’absence irresponsable de la part du gouvernement, de mesures ambitieuses pour le climat et la justice sociale. Même le Haut Conseil pour le Climat, mandaté par Macron, le dit : la France ne respecte pas ses engagements. Samuel, Franzeska et Vincent, comme les milliers de militants climat, ne cherchent pas à enfreindre la loi : ils veillent en revanche à ce que l’Etat la respecte. C’est profondément injuste que ce soit aujourd’hui eux que l’on condamne.” dénonce Rémi Donaint, d’ANV-COP21.

L’audience a permis de mettre en lumière cette responsabilité du gouvernement. Le premier témoin, Charles Fournier, vice-président de la Région Centre-Val de Loire délégué à la transition écologique et citoyenne, a estimé que les solutions politiques actuellement en oeuvre étaient loin d’être suffisantes, reconnaissant l’utilité des actions menées par ANV-COP21. A la même barre, le second témoin, le climatologue François Danis, a rappelé les évidences scientifiques exposées par le GIEC dans son rapport d’octobre 2018, estimant que, pour enrayer le dérèglement climatique, il s’agissait de sortir du système d’abondance actuel. Enfin, le dernier témoin, Olivier Chaloche, a exposé les difficultés rencontrées au quotidien dans son métier d’agriculteur biologique, rappelant que, plus que jamais, le dérèglement climatique est une réalité.

Procès Orléans

A Orléans, comme ailleurs, les citoyens ne s’y trompent pas et sont venus une fois de plus en nombre manifester leur soutien devant le tribunal puis lors d’une déambulation dans les rues de la ville. Le contexte local s’est fait particulièrement présent dans les prises de parole, le procès intervenant au lendemain du démarrage des opérations de défrichage d’un espace classé Natura 2000 et Patrimoine mondial de l’Unesco à Mardié. Défendu par les citoyens et de nombreuses associations, cet espace doit être remplacé par un pont, grand projet inutile et imposé de 100 millions d’euros risquant d’augmenter le trafic routier.

La journée se poursuivra à Orléans par une formation à l’action non-violente et par une conférence “Quelle stratégie face au dérèglement climatique”. Les prochains procès des militants climat se tiendront le 9 octobre prochain à  Mulhouse et Nancy. Les militants d’ANV-COP21, loin d’être intimidés face à cette répression disproportionnée, réitèrent leur détermination à agir pour contraindre le gouvernement à prendre les mesures à la hauteur de l’enjeu.

Partagez sur les réseaux sociaux :
Facebooktwitter
Posted in Décrochons Macron and tagged , , .