Nouvelle journée historique : 120 000 personnes dans les rues pour le climat

climat

Crédit photo : Clément Tissot

 

Communiqué de presse commun du 13 octobre 2018

Dans plus de 86 villes et villages, plus de 120 000 citoyennes et citoyens se sont rassemblé·es autour d’une revendication commune : Il est encore temps ! La mobilisation, même dans la rue, continue de s’amplifier.

Le rapport du GIEC du 8 octobre est formel. Les expert·es ont rappelé la gravité de la situation, mais aussi qu’il est encore temps de limiter le réchauffement sous la barre des 1,5°C. Selon eux, cet objectif n’est « pas impossible » mais « cela demande des changements sans précédent » et « des réductions d’émissions drastiques dans tous les secteurs ».

Ces rassemblements font suite à un élan inédit : des milliers de personnes ont répondu à l’appel pour le climat. Le 8 septembre 2018, 130 000 personnes avaient marché partout en France, suite à la démission de Nicole Hulot. Le 8 octobre, 19 youtubeurs ont appelé à l’action pour le climat dans une vidéo nommée « Il est encore temps » et vue par plus de 7,5 millions de personnes en quelques jours. Depuis, ce sont plus de 125 000 personnes qui se sont d’ores et déjà inscrites pour passer à l’action concrètement grâce au site ilestencoretemps.fr

Main dans la main, citoyennes et citoyens, associations et personnalités se sont unis pour permettre le succès de cette journée.

Une véritable force commune s’élève aujourd’hui face à l’inaction de nos dirigeants et aux agissements des multinationales. Parallèlement aux marches,  33 actions non-violentes ont été menées devant des agences Société Générale pour protester contre son statut de banque n°1 des énergies sales, notamment via son soutien au développement des gaz de schiste aux Etats-Unis. Dans de nombreuses villes de France, d’Europe et du monde, les citoyens ont également aujourd’hui déposé le rapport du GIEC devant leurs mairies et leurs institutions pour porter le signal d’alarme des scientifiques et exiger le désinvestissement des énergies fossiles.

Aujourd’hui, des milliers de citoyennes et de citoyens veulent prendre ce virage vital pour l’avenir du vivant.

Il est encore temps de passer à l’action :

  • En agissant sur nos territoires, pour accélérer fortement le développement des alternatives et qu’elles deviennent la norme. 50% à 70% des solutions au dérèglement climatique se trouvent au niveau local !
  • En s’opposant aux responsables de l’aggravation du dérèglement climatique : banques, multinationales et gouvernements :
    • Le 14 décembre, rendez-vous massivement à Paris pour une opération géante de nettoyage de l’agence centrale de la Société Générale.
    • En exigeant que l’argent public, à travers la Caisse des Dépôts et Consignations, soit désinvesti du secteur des combustibles fossiles, à commencer par l’argent placé sur les Livrets de développement durable et solidaire.
  • En multipliant et facilitant les changements de comportements individuels, vers des modes de vie soutenables qui doivent devenir la norme.
  • En agissant contre la surconsommation le week-end du 23 novembre, devant et dans les supermarchés. En réponse au Black Friday faisons le Climate Friday.

Rendez-vous est donné sur le site ilestencoretemps.fr pour poursuivre et amplifier la mobilisation dans tous ces domaines et bien plus encore, pour obtenir des avancées concrètes dans les prochaines semaines et les prochains mois.
Pour le climat, pour la protection du vivant : Il est encore temps !

Partagez sur les réseaux sociaux :
Facebooktwitter
Posted in Non classé.