19-10-17_Proces_Bonneville_Orleans.jpg

8 militants en procès aujourd’hui à Bonneville et Orléans pour décrochage de portraits présidentiels

Procès à Bonneville et Orléans pour décrochages de portraits

Orléans et Bonneville, le 17 octobre 2019 - Deux nouveaux procès aujourd’hui pour les décrocheurs de portraits présidentiels : à Orléans, le juge a condamné Franzeska, qui comparaissait pour la deuxième fois en un mois, à 200 euros d’amende avec sursis, tandis qu’à Bonneville, ce sont des amendes avec sursis allant de 300 à 1000 euros qui ont été requises par le procureur à l’encontre des sept prévenus d’ANV-COP21. Alors que la saga judiciaire continue, la mobilisation bat son plein pour dénoncer l’inaction du gouvernement.

13h : à Bonneville, Armand, Jean-Henri, Karen, Ludivine, Magalie, Michel et Nicolas se dirigent vers le tribunal pour la seconde fois. Leur procès, prévu initialement le 27 juin, avait en effet été reporté. Au même moment, Franzeska se rend elle aussi pour la seconde fois au tribunal d’Orléans : cette fois, elle sera jugée pour refus de prélèvement ADN dans le cadre de sa garde à vue suite au décrochage d’un portrait d’E. Macron. “Un fichage ADN que nous jugeons disproportionné, au regard de l'action menée de façon non-violente et assumée, et qui a été jugé illégal en 2017 par la Cour européenne des droits de l'homme pour son atteinte au respect de la vie privée” explique Vincent Lombard, porte-parole d’ANV-COP21 Orléans. Ce sont les septième et huitième procès menés contre des militants d’Action Non-Violente COP21 (ANV-COP21) depuis le début de l’opération citoyenne de décrochages de portraits présidentiels pour dénoncer le décalage entre les discours d’Emmanuel Macron, en matière de climat et de justice sociale, et ses actes.

A Bonneville, en pleine Vallée de l’Arve, le procès s’est tenu sous l’égide des montagnes : le glaciologue Sylvain Coutrand et Simon Metral, ex-président de l’Association pour le Respect du Site du Mont-Blanc, sont tous deux venus témoigner à la barre de l’impact critique du dérèglement climatique sur les montagnes et en particulier sur les glaciers. Une urgence aux conséquences sociales terribles, qui a poussé les sept militants d’ANV-COP21 à passer à l’action et à réquisitionner les quatre portraits des Mairies de Domancy, Passy, Sallanches et Saint Gervais les bains. Le Procureur a, quant à lui, requis des amendes avec sursis allant de 300 à 1000 euros, en fonction du nombre d’actions auxquelles ont participé les militants. Le jugement, remis en délibéré, sera rendu le 5 décembre 2019 à 9h.

“Le contraste entre la vérité scientifique apportée dans le tribunal par ceux qui étudient ou vivent au quotidien les mutations de nos glaciers sous l’impact du dérèglement climatique, et les peines requises par le Ministère public, est inquiétant. Alors que certains, comme le juge de Lyon qui a relaxé les militants, semblent prendre la mesure de l’enjeu fondamental qui se joue avec la lutte contre le dérèglement climatique, d’autres, à l’instar du gouvernement, traînent des pieds face à l’Histoire. Malgré les poursuites, rien n’érode notre détermination à agir pour mettre le gouvernement face à ses responsabilités.” estime Pauline Boyer, de ANV-COP21, tandis que les mobilisations de soutien à Bonneville et Orléans battent leur plein.

Franzeska, quant à elle, s’est vue condamnée à 200 euros d’amende avec sursis pour refus de prélèvement ADN. Le 13 septembre 2019, elle avait été condamnée pour vol en réunion, avec deux autres militants, à 200 euros d’amende avec sursis, pour lesquels ils ont fait appel.

A ce jour, ce sont 59 militants d’Action Non-Violente COP21 au total qui sont poursuivis par la justice pour avoir décroché des portraits présidentiels dans les mairies. ANV-COP21 réaffirme sa détermination à poursuivre ses actions non-violentes, et espère que le juge de Bonneville suivra la direction prise par leur homologue lyonnais.

#DécrochonsMacron

Photos libres de droit de la journée de mobilisation

Contacts presse :
ANV-COP21 : Gwenaëlle Medici 06 30 79 58 40
ANV-COP21 Orléans : Vincent Lombard 06 74 79 35 83
ANV-COP21 Vallée de l’Arve : Michel Piquand 06 46 23 09 79

Partagez sur les réseaux sociaux :
Facebooktwitter
Posted in Décrochons Macron.