amazonreef

Victoire d’étape : rejet du projet de Total au Brésil

headerAmazonReef

L’agence environnementale brésilienne (IBAMA) a rejeté ce mardi 29 août l’étude d’impact de Total concernant son projet de forage au large de l’amazone, démontrant l’incapacité de la multinationale à forer sans menacer l’environnement et un écosystème unique.

C’est une victoire importante, mais il reste une dernière chance à Total pour arriver à ses fins.

Extrait du communiqué de presse de Greenpeace :

Dans une note publiée le 29 août 2017, la Présidente de l’IBAMA Suely Araujo indique que Total n’a pas fourni d’informations assez convaincantes sur les risques environnementaux du projet, rendant impossible l’attribution des licences. La compagnie pétrolière admet elle-même dans son étude d’impact environnemental qu’une marée noire aurait 30% de risque d’atteindre le Récif en cas de fuite.

Parmi les nombreuses faiblesses listées par l’IBAMA dans l’étude d’impact environnemental de Total figurent également les modélisations de marée noire et les risques potentiels pour les pays frontaliers (Guyane française, Surinam, Guyana, Venezuela et la région des Caraïbes). La note souligne également le manque d’informations concernant les impacts sur les mammifères, tortues et oiseaux vivant dans la région.

Il reste à Total la possibilité de faire parvenir des informations complémentaires demandées par l’IBAMA. « Ce serait la troisième mais dernière fois que l’agence permettrait à Total de revoir sa copie et d’apporter des informations appropriés concernant les impacts environnementaux de son projet. Si Total n’est pas en mesure d’apporter les réponses adéquates aux demandes restées en suspens des services techniques de l’IBAMA, le processus d’attribution des licences environnementales sera clôturé », a déclaré la présidente de l’IBAMA”

Le géant du pétrole se présentant comme “major de l’énergie responsable” a en effet pour ambition de forer toujours plus en exploitant un nouveau territoire reconnu pour être l’une des découvertes les plus importantes de la décennie en biologie marine. Au mépris de l’Accord de Paris et de l’urgence climatique, Total s’apprêtait à y installer de nouveaux puits de pétrole.

Les risques de marée noire admis par la compagnie et le manque d’informations convaincantes ont ainsi confirmé un projet destructeur et climaticide. Le positionnement de l’agence environnementale brésilienne appuie aujourd’hui celui des populations locales et des scientifiques.

Victoire d’étape pour les mobilisations citoyennes

amazonreef

C’est une victoire d’étape pour les mobilisations citoyennes. Plus de 1,2 million de personnes s’étaient ainsi mobilisées au travers une pétition, appelant Total et BP à abandonner leurs projets de forage dans cette zone.

En France les groupes ANV-COP21 et Greenpeace investissaient le 27 mai dernier 20 stations-services à travers tout le territoire pour les transformer en récifs coralliens recouverts de pétrole.

Nous resterons mobilisé.e.s et déterminé.e.s aussi longtemps que des projets menaceront le climat et la planète.

Lire le communiqué de presse de Greenpeace

 

Partagez sur les réseaux sociaux :
Facebooktwitter
Posted in Non classé.